LA VAGUE

"La vague" huile sur toile

L'horizon calme et plat soudain se meut et danse ;

La mer se fait ressac, se soulève et enfle

comme un ventre de mère qui connaît les doux maux.

Comme un chat en colère, elle fait le gros dos.

Le vent, crescendo, souffle et souffre avec elle :

La nature vibre, frénétique et cruelle ;

L'océan enfante d'une vague houleuse

Qui monte et rugit et qui bondit, heureuse,

S'abîme sur les rochers dans un bruit de tonnerre

comme pour mieux effrayer la terre ;

Elle bondit à nouveau en faisant des rouleaux

de brume salée et blanche : elle écume,

Rageuse et si puissante

Qu'elle envahit le sable et matèle la dune,

Y laisse son emprunte, puis s'étire et s'élance,

Se replit et se fond dans les ceux accuillants

du ventre de l'océan.

Elle se calme, elle attend,

se berce du souffle saccadé du vent

Et, tel un cheval cabré, se remet en colère

et se gonfle à nouveau et bondit à l'assaut

du ciel et de la terre.